Nächste Termine

29 Mar 2020;
00:00
Exposition Nationale
04 Avr 2020;
00:00
Examen d’aptitude à l’élevage

Newsflash

7. Avril 2019 Exposition canine nationale avec CAC à Martigny

Lire la suite...

La sélection d'élevage du printemps a eu lieu le 16 juin 2019 au Planard en-dessus de Martigny.

Lire la suite...

Vivre ensemble & soin

L’épagneul tibétain est un merveilleux compagnon et un ami fidèle pour les personnes de tout âge. Il peut vivre soit en famille, soit avec une seule personne. Il peut être également un formidable ami pour les enfants à condition que ceux-ci le respectent  cela fait partie d'un apprentissage mutuel. Il s’entend très bien avec d’autres animaux domestiques et avec d’autres chiens. En particulier, il aime être et vivre avec d’autres épagneuls tibétains.

Il peut vivre soit dans une maison avec un jardin soit dans un appartement, ce qui est important c'est le temps qu'on lui accorde il a besoin de promenades régulières en compagnie de son maître. Si on a une maison avec jardin, le jardin devrait être clôturé car le« Tibbie » est particulièrement curieux. En raison de cette envie de découverte, il est fort possible que l’épagneul tibétain veuille voir le terrain de l’autre côté et découvrir les alentours.

Afin de pouvoir apprendre à l’épagneul tibétain à obéir, une éducation tendre, conséquente et sereine est nécessaire. Il ne réagit pas ou ignore majestueusement, quand on le met sous pression ou on le force de faire quelque chose. Un dialogue tout en douceur avec une récompense à la clé si il a bien obéi fera des petits miracles. Surtout ne pas le gronder au retour de sa fugue car vous n'obtiendrez rien lors de la prochaine.....mais au contraire le féliciter pour son retour.... pas toujours évident !

Livre de référence:

L’épagneul tibétain, un grand chien dans un petit corps

Auteur: Birgit Primig

L’épagneul tibétain est un chien résistant. Néanmoins, il est indiqué de le brosser une fois par semaine, afin que le poil garde son brillant. Surtout au printemps et en automne lors de la mue, il est impératif que le pelage soit brossé à fond. Le sous-poil mort doit être enlevé en profondeur, pour que  la peau reste saine. Il faut seulement baigner le chien, lorsqu’il est sale. Les yeux sont tamponnés avec un coton à démaquiller mouillé, le conduit auditif extérieur est nettoyé avec une lingette.

Entre les doigts et coussinets grandissent des poils qui peuvent devenir très longs. En hiver, des grumeaux de neige et de glace peuvent se produire, en été, un grumeau de salissure ou bien un galet. Pour éviter ça, on peut prudemment couper ces poils.

Quand le chien se promène beaucoup sur un fond doux comme l’herbe et peu sur le bitume ou d’autres revêtements de sol durs et rugueux, ses griffes vont probablement pas être suffisamment usées. Si tel est le cas, elles doivent être raccourcies, coupées ou limées.

La formation de tartre dépend aussi quelque peu de la nourriture. Les chiens qui mangent que de la nourriture humide, ont plus  tendance d’avoir le tartre que les autres qui rongent également des os, a part d’autres produits fabriqués, qui ont le même but. Il est conseillé de brosser les dents; on peut utiliser une mini-brosse avec le dentifrice pour chiens ayant le goût de foie. De façon que le quadrupède se laisse faire cette procédure, il faut simplement de l’exercice. Si le chien a trop de tartre, ça peut avoir un effet sur sa santé et la gencive enflammée donne une haleine malodorante. Ce tartre doit être extrait par le vétérinaire.